• logo linkedin
  • logo email
Drapeau du Mozambique
Cette opération syndiquée par Proparco soutiendra l'activité de la banque auprès des entreprises et des projets d'infrastructures, au cœur du développement du Mozambique. Elle illustre l'engagement des deux institutions de financement du développement à soutenir le secteur privé dans des environnements complexes.

Fondée en 1996, la Banco Comercial e de Investimentos (BCI) est l'une des principales institutions financières du Mozambique, servant aussi bien les particuliers que les entreprises et les PME. La BCI est aujourd'hui la première banque du pays en termes de prêts, de dépôts, d'actifs, de réseau de succursales, de distributeurs automatiques de billets et de terminaux de paiement. Son vaste réseau, y compris dans les zones rurales où l'accès aux services bancaires reste faible, a contribué à améliorer l'inclusion financière dans le pays.

Le Groupe AFD accompagne le développement de la banque depuis une décennie. En effet, dès 2010, Proparco a accordé un prêt de 20 millions de dollars pour soutenir la croissance de la banque. De même, l'AFD a soutenu l'activité de la banque à destination des PME à travers son mécanisme de partage de risque ARIZ.

Cette nouvelle opération, à laquelle Proparco et son homologue néerlandais FMO contribuent chacun à hauteur de 25 millions de dollars, permettra notamment à la banque de financer des projets d'infrastructures nécessitant des financements de long terme.

Un partenariat pour le développement et la création d'emplois

Ce projet aura des effets positifs en termes de création d'emplois. Il participera ainsi aux efforts mondiaux en faveur de l'objectif de développement durable 8 (emplois décents et croissance économique) et 1 (lutte contre la pauvreté).

Cette opération témoigne de l'engagement de Proparco et du FMO à opérer dans des environnements complexes et à jouer un rôle contracyclique, d'autant plus important dans le contexte économique actuel.

Entre 2017 et 2020, Proparco a engagé plus d'un milliard d'euros pour soutenir le secteur privé dans les pays fragiles et les pays les moins avancés.

à lire aussi