• logo linkedin
  • logo email
Ramasseurs de fleurs
L'Agence française de développement (AFD) et sa filiale PROPARCO viennent de signer deux projets en partenariat avec l'Organisation internationale du travail (OIT), reconnue pour son expertise en matière d'assurance inclusive.
L'AFD a accordé une subvention de 2,5 millions d'euros à l'OIT pour mettre en œuvre des solutions de gestion des risques pour les petites entreprises et les ménages à faibles revenus en Afrique. Le projet explorera le potentiel des partenariats public-privé, entre les gouvernements et le secteur financier, pour générer un impact social et de développement. PROPARCO, pour sa part, a accordé une subvention d'assistance technique de 900 000 € à la Fondation Grameen Crédit Agricole (GCAMF) pour développer un programme de gestion des risques avec les institutions de microfinance, avec le soutien de l'OIT, afin de faciliter l'accès des communautés rurales aux produits d'assurance.

L'assurance est un outil qui protège les personnes contre une série de risques, notamment les maladies et les catastrophes naturelles. Elle est aussi un moteur du développement économique et du bien-être social. Pourtant, le taux de pénétration de l'assurance en Afrique est inférieur à 2%. Comment pouvons-nous mettre en œuvre à grande échelle et de façon durable des produits d'assurance pour les personnes exclues des marchés traditionnels de l'assurance afin d'accroître leur résilience aux chocs climatiques, économiques et sanitaires ?   

Innover pour une assurance inclusive en Afrique
L'OIT et l'AFD ont renforcé leur partenariat pour développer des produits d'assurance responsables et durables, adaptés aux besoins et aux capacités des petites et moyennes entreprises et des ménages à faibles revenus qui sont vulnérables aux risques liés à leur santé et à leurs moyens de subsistance, comme dans l'agriculture. 

À cette fin, l'OIT aidera quatre ou cinq organisations locales engagées dans un partenariat public-privé pour promouvoir une meilleure gestion des risques au sein du groupe cible. Dans le cadre de cette initiative, l'OIT fournira un soutien technique aux partenaires sélectionnés dans la gestion de projet, le développement de produits et leur déploiement. Enfin, elle documentera et diffusera des enseignements sur les bonnes pratiques dans ce domaine, en mettant l'accent sur les besoins spécifiques des femmes.

Grâce à ce projet de 2,5 millions d'euros, quelque 800 000 ménages à faibles revenus devraient bénéficier de produits d'assurance innovants et responsables pour leur permettre de faire face aux chocs. 


Former les institutions de microfinance à la micro-assurance avec l’OIT
Pour améliorer l'accès à de meilleures solutions de gestion des risques, PROPARCO a renforcé son partenariat avec la Fondation Grameen Crédit Agricole, acteur majeur de l'inclusion financière en milieu rural et partenaire du groupe AFD depuis 2013. 

Une subvention d'assistance technique de 900 000 € a été allouée à la Fondation Grameen Crédit Agricole pour lui permettre de mettre en place un programme de micro-assurance avec l'OIT. Ce programme permettra de former et d'accompagner les institutions de micro finance (IMF) partenaires de la Fondation afin qu'elles puissent ajouter de nouveaux services d'assurance à leurs produits, notamment l'assurance agricole. Cela permettra à leurs clients, des personnes vulnérables qui sont souvent exclues des produits d'assurance, comme les ménages à faible revenu, les femmes, les petits exploitants, les microentreprises et les petites et moyennes entreprises, de mieux se protéger.

La Fondation Grameen Crédit Agricole pourra s'appuyer sur l'expertise du programme Impact Insurance de l'OIT pour développer ce programme et former les IMF. La Fondation prévoit de soutenir près d’une douzaine d'IMF en Afrique et en Asie du Sud-Est, dont les deux tiers sont situées dans les pays prioritaires de la politique de développement de la France

Fin 2020, le groupe AFD avait déjà accordé une garantie de 10 millions d'euros à la Fondation pour soutenir les institutions de microfinance en Afrique subsaharienne pendant la crise Covid-19.