La sortie du fonds AAF de l’entreprise Feronia marque la fin de la participation indirecte du Groupe AFD dans l’entreprise

publié le 08 Avril 2021
République Démocratique du Congo
  • logo linkedin
  • logo email
En novembre 2020, à l’issue d’un processus de restructuration et de vente, l’entreprise Feronia a cédé l’intégralité de ses parts dans les Plantations et Huileries du Congo (PHC) au fonds Straight KKM2 (KKM).

Par conséquent, le fonds AAF, dont la participation minoritaire s’élevait à 13,5 % du capital, n‘est plus actionnaire de PHC en République Démocratique du Congo. Le Groupe AFD, investisseur dans AAF, n’a donc plus de lien indirect avec PHC - Feronia.

Rappel sur l’investissement du Groupe AFD dans le fonds AAF

En 2010, le Groupe AFD a investi 40 millions de dollars dans le fonds AAF, fonds d’investissement dédié au soutien d’entreprises des secteurs agricole et agro-industriel en Afrique subsaharienne. Dans le cadre de cet investissement, PROPARCO (ainsi que d’autres investisseurs du fonds) délègue la gestion de son investissement à l’équipe AAF tout en s’assurant que les ressources humaines, le dispositif ainsi que les procédures de ce gestionnaire sont aux meilleurs standards des banques de développements (E&S, gouvernance, etc.). Aux côtés d’AAF, plusieurs investisseurs et prêteurs, dont les principales institutions financières de développement européennes (CDC, DEG, FMO, BIO) ont prêté leur concours pour la supervision des enjeux environnementaux et sociaux auxquels Feronia était confronté. 

En 2012, ce fonds a investi près de 30 millions de dollars dans l’entreprise Feronia, devenant ainsi actionnaire de l’entreprise à hauteur de 13,54%. Cet investissement initial a constitué le seul investissement du fonds AAF dans Feronia, versé en plusieurs tranches. Le fonds n’a jamais réinvesti dans Feronia. Le Fonds AAF a par ailleurs investi dans près d’une dizaine d’autres d’entreprises sur le continent africain.

Le Groupe AFD n’avait pas de relation directe comme prêteur ou investisseur dans Feronia. Il a néanmoins été très attentif au suivi diligent que le gestionnaire du fonds AAF assurait de son investissement dans Feronia.

La reprise en 2020 par le fonds KKM de l’intégralité des parts de Feronia dans PHC acte la fin de l’investissement de AAF dans Feronia. En tant qu’investisseur indirect, le Groupe AFD n’a pas été impliqué dans le processus de cession. 

Rappel sur les activités de Feronia 

Depuis 2009, l’entreprise Feronia était locataire de 107 000 hectares de plantations de palmiers à huile détenues par l’Etat congolais (RDC). L’entreprise a engagé la réhabilitation de 25 000 de ces 107 000 hectares. En dehors des 25 000 hectares exploités par Feronia, les terres des concessions sont des zones de conservation, des infrastructures, et des terres utilisées par les communautés locales.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes travaillent dans ces plantations et plus de 100 000 personnes dépendent de l’exploitation des palmiers à huile et des infrastructures d'éducation, de santé, d'eau et assainissement qui y sont liées. 

Les objectifs des prêteurs et investisseurs de Feronia, dont le fonds AAF, ont toujours été d’accompagner la réhabilitation des plantations, en déshérence lors de leur reprise par Feronia, de développer l’emploi dans des régions rurales isolées, d’améliorer les conditions de vie des populations et de répondre à une forte demande locale d’huile de palme, dans un contexte de grande insécurité alimentaire dans la région.

Le soutien de ses prêteurs et investisseurs a permis à Feronia d’investir de manière importante au cours de la décennie passée pour mener à bien ce travail de réhabilitation et mettre en œuvre un plan d’action environnemental et social ambitieux. Ces investissements se sont également traduits, au travers de ce plan d’actions, par la construction de centres de santé, de puits, d'écoles, de logements et par la réhabilitation de routes pour les communautés locales.

Sur le plan E&S et de l’appui aux communautés, malgré des améliorations régulières notables, des difficultés persistent et de nombreux progrès restent à réaliser pour améliorer les conditions de vie et de travail et les relations avec les communautés. Ces difficultés ont fait l’objet d’un suivi constant par les prêteurs et investisseurs de Feronia, dont AAF. 

Le Groupe AFD a porté une grande attention au travail réalisé par le gestionnaire du fonds AAF, notamment pour qu’il assure, aux côtés des autres investisseurs et des prêteurs, un suivi rigoureux et régulier de la mise en œuvre du plan d’action environnemental et social et qu’il veille à ce que les préoccupations des communautés et de la société civile soient traitées par Feronia. L’implication du fonds AAF dans la résolution de ces problématiques a été constant jusqu’à la reprise des activités de PHC par KKM en 2020.

Sur le futur des Plantations et Huileries du Congo (PHC)

La reprise des activités de Feronia par le fonds KKM marque une nouvelle étape dans le processus long et complexe mais néanmoins essentiel de réhabilitation des plantations pour assurer leur pérennité. 

KKM était un des principaux actionnaires de Feronia avant d’en racheter l’intégralité des parts, il connait donc bien le projet et ses enjeux. Dans le cadre de la reprise des activités de Feronia, le fonds s'engage à réinvestir de façon conséquente dans les plantations afin de poursuivre le travail engagé

KKM s'est également engagé à mettre en œuvre un plan d'action environnemental et social. Celui-ci définit les mesures qui seront prises pour (i) renforcer les capacités environnementales, sociales et de gouvernance de PHC, (ii) travailler en partenariat avec les communautés locales, (iii) maintenir et améliorer les normes environnementales et (iv) rechercher des solutions pour améliorer la rémunération et les conditions de travail des travailleurs (un résumé de ce plan d’action est consultable sur le site internet de PHC).

Nos homologues européens restent impliqués dans le projet au titre de leur activité de financement et seront vigilants quant à la mise en œuvre de ces engagements.

S'il n'est plus lié au projet, le Groupe AFD continuera de porter une grande attention à la suite des travaux de médiation mis en œuvre par un panel d'experts indépendants.