• logo linkedin
  • logo email
Proparco a syndiqué un prêt de 40 millions d’euros à SCOUL, 3ème plus grande entreprise sucrière en Ouganda, pour financer la construction d’une nouvelle usine de cogénération de 26MW. Elle permettra à l’entreprise de produire une électricité verte à un prix compétitif pour répondre à ses propres besoins et de diversifier ses revenus en vendant le surplus d’électricité au réseau national.

Ce financement a été annoncé au cours d’une cérémonie de signature organisée en présence de l’Ambassadeur de France en Ouganda, Mme Stéphanie Rivoal. Pour cette opération, Proparco a octroyé un prêt de 20 millions d’euros et a catalysé des fonds de la banque de développement néerlandaise FMO, qui a contribué un montant similaire au projet.

Cette unité de cogénération sera alimenté par la bagasse -résidu fibreux issu du broyage de la canne à sucre. Elle s’inscrit dans une démarche environnementale de l’entreprise qui s’est engagée à valoriser les sous-produits et déchets à chacune des étapes de la production. En reconnaissance de sa bonne gestion environnementale, l’entreprise est certifiée ISO 14001.

La production d’électricité verte à partir de biomasse contribuera directement à l’Objectif de Développement Durable n°7 (énergie propre et d’un coût abordable) dans un pays pâtissant d’un taux d’électrification encore faible.

Il s’agit de la 2nde opération de Proparco avec SCOUL après un premier prêt de 23 millions de dollars accordé en 2012 ayant permis à la compagnie sucrière d’augmenter ses capacités de production et de développer son programme d’assistance technique auprès des petits producteurs. Elle témoigne de l’engagement ferme de Proparco auprès d’une entreprise reconnue pour ses pratiques environnementales et sociales et au service du développement de l’agro-industrie en Ouganda.

Signature de l'accord de financement accordé à Scoul

Articles les plus lus

à lire aussi