3
millions de dollars US d'investissement
6
pays africains dans lesquels JUMO est active
12
millions de prêts accordés en 2017
L’émergence combinée des technologies financières – la fintech – et des téléphones mobiles offre d’immenses perspectives pour démocratiser l’accès aux services bancaires en Afrique. JUMO est l’une de ces start-up qui ouvre l’accès au crédit et à l'épargne en temps réel via les smartphones. Pour le bénéfice de tous.

En Afrique, 80 % des habitants du continent sont connectés à un réseau de téléphonie mobile, quand 20 % seulement disposent d’un compte bancaire. En parallèle, la croissance fulgurante de la fintech dans les économies émergentes permet à des millions de personnes de surmonter les difficultés quotidiennes liées à l'accès à l'électricité, à la santé, l’éducation ou encore l'obtention de capitaux d’amorçage ou d'argent liquide. Autre aspect plus important encore, la fintech fournit une gamme de services financiers abordables et d’usage pratique aux personnes ne bénéficiant pas ou peu des services bancaires, ouvrant ainsi la voie à l'inclusion financière universelle.

Dans ce contexte, le groupe AFD considère la fintech comme un partenaire clé dans ses efforts visant à réduire l'extrême pauvreté et à promouvoir la prospérité partagée dans les pays en développement. En avril 2018, la filiale de l’AFD dédiée au secteur privé Proparco a ainsi pris une participation de 3 millions de dollars dans JUMO, une start-up permettant l’accès au crédit et à l'épargne en temps réel via un simple téléphone portable. Les services de la société sont disponibles en Tanzanie, au Kenya, en Ouganda, en Zambie, au Ghana et au Pakistan.

Utilisateur de Jumo
Illustration Reportage JUMO
Jumo: la fintech au service des entrepreneurs africains

Reportage en Zambie où les entrepreneurs peuvent faire appel à la solution de prêts sur mobile mise en place par Jumo pour développer leur activité et répondre aux problèmes du quotidien.