Afrique Subsaharienne

L'Afrique subsaharienne, première des priorités

Dans les pays d’Afrique subsaharienne – priorité du groupe AFD et de l’État français –, Proparco intervient sur l’ensemble des secteurs d’activité. Ses financements visent deux objectifs principaux : lutter contre la pauvreté et promouvoir une croissance
  • logo linkedin
  • logo email
Dakar éclairé la nuit
Depuis plus de dix ans, l’Afrique subsaharienne connait un dynamisme économique et social sans précédent, porté par l’allégement de la dette extérieure, le bond des exportations de matières premières, les réformes économiques et sociales, la hausse des flux de capitaux étrangers et de la consommation domestique...

Mais les besoins en matière de logement, d’infrastructures, notamment énergétiques, ou encore de biens et de services comme l’eau, l’éducation ou la santé restent immenses. Les bénéfices de la croissance de la décennie passée n’ont pas permis d' infléchir durablement la pauvreté, la malnutrition, la mortalité infantile

Dans cette perspective, Proparco concentre ses appuis sur des projets d’infrastructures (notamment d’énergie et de transport), sur le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie, sur le renforcement des systèmes bancaires (nationaux et panafricains) et du secteur productif, notamment des PME, ainsi que sur le développement de biens et services essentiels de qualité (eau, santé, éducation, formation professionnelle...).

Des financements concentrés sur des secteurs clés du développement

Une travailleur du site de contructions avec des outils à la main qui regarde l'objectif

Conformément aux priorités définies par les pouvoirs publics, l’Afrique subsaharienne est la région prioritaire d’intervention du groupe AFD. Depuis 2012, elle représente près de 50 % de l’activité annuelle de Proparco (1,5 milliard d’euros en portefeuille).

Pour accompagner la transition du continent, Proparco intervient sur tous les secteurs d’activité.
Ses financements ciblent notamment le développement d’infrastructures essentielles au désenclavement des territoires, à l’activité économique et à l’amélioration des conditions de vie des populations (énergies conventionnelles et renouvelables, routes, ports, réseaux ferrés, aéroports…).

Proparco contribue également à la modernisation des exploitations et des filières agricoles et agro-industrielles, à travers le financement de projets participant à la création d’emplois pour les populations rurales, au développement des activités de transformation et de distribution, ainsi qu’à la réduction des importations de produits alimentaires.

Proparco poursuit, par ailleurs, son engagement aux côtés d’institutions financières nationales et panafricaines (banques, organismes de microcrédit, etc.) afin de renforcer leurs capacités à investir dans des activités clés pour le développement, notamment celle des PME, et de
 favoriser la participation des populations à bas revenus à la vie économique. 

Au coeur des priorités stratégiques

Le continent africain reste au cœur des priorités de Proparco qui y consacrera 2,7 milliards d’euros sur la période 2017-2020. Proparco se positionne ainsi comme l’institution financière la plus africaine.

509 M€
octroyés pour le continent Africain
50%
de l'activité annuelle de Proparco
1,5
Milliard d'euros en portefeuille