• logo linkedin
  • logo email
M&B Injaro
Proparco, le fonds d’investissement Meridiam, le constructeur français Solairedirect (Engie) et Schneider Electric s'associent pour la construction et l'exploitation d'une centrale photovoltaïque de 30 MW au Sénégal.

Proparco a accordé un prêt de 34,5 millions d'euros sur 18 ans pour financer la construction et l’exploitation d’une centrale solaire photovoltaïque au Sénégal. Ce projet associe le savoir-faire de trois spécialistes français de l’énergie : le fonds d’investissement Meridiam, le constructeur français spécialisé dans l’énergie solaire Solairedirect (Engie) et Schneider Electric. Il permettra de développer l’offre énergétique du Sénégal, à moindre coût de production, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Il marque les premier pas du pays dans la traduction de ses engagements pris à la COP 21 en décembre 2015.

Construction de la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest   

Avec une capacité nominale de 30 MWc, la centrale solaire Senergy sera la plus grande d’Afrique de l’Ouest. Elle sera située près de Méouane, dans la région de Thiès au nord-ouest de Dakar. Sa mise en service est prévue pour début 2017.

Le projet d’investissement prévoit également la construction des infrastructures de connexion au réseau pour le compte de l’acheteur public sénégalais SENELEC – avec qui un contrat d’achat d’électricité a été signé sur 25 ans.

Son coût total est évalué à 28 milliards de FCFA (43,2 millions d'euros). La nouvelle centrale permettra de fournir en électricité l’équivalent de la consommation annuelle de 226 500 habitants à un coût plus compétitif que celui des centrales thermiques du pays.

Une association de savoir-faire français: Proparco, Meridiam, Solairedirect (Engie) et Schneider Electric 

Depuis début 2015, le projet solaire Senergy a été développé par la société d’investissement Meridiam, en association avec le constructeur français Solairedirect, ainsi que les actionnaires initiaux du projet, le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis) du Sénégal et Senergy SUARL, une société sénégalaise de développement de projets énergétiques.

Leader de l’investissement privé dans les infrastructures avec un portefeuille sous gestion de 5 milliards d’euros, Meridiam a mis le cap vers l’Afrique en 2014 avec la création du Meridiam Infrastructure Africa Fund. Il s’est associé à Solairedirect, pionnière dans le développement de l’énergie solaire en France, pour développer et cofinancer des projets en Afrique. Dans ce projet, Solairedirect sera chargé de la construction de la centrale et Schneider Electric fournira les onduleurs et les transformateurs. Proparco est le principal financeur du projet et le seul prêteur en dette.

Garantir la sécurité énergétique et diversifier les sources de production au Sénégal 

Aujourd’hui, seulement 33 % de la population sénégalaise a accès à l’électricité. Le secteur électrique demeure de taille modeste avec 650 MW installés. Aux faibles capacités de production, s’ajoutent des problèmes de délestages fréquents et réguliers affectant les populations et l’économie du pays, et un coût de l’électricité très élevé pour les usagers.

La mise en service de la nouvelle centrale Senergy contribuera à la réalisation du Plan Sénégal Emergent du gouvernement, qui prévoit un renforcement important des capacités de production électrique. Le projet amorcera par ailleurs la dynamique de diversification du mix énergétique sénégalais aujourd’hui très largement tourné vers les combustibles fossiles - qui représentent 90% du mix. Il permettra par ailleurs de réduire les émissions du gaz à effet de serre, à hauteur de 34 000 teq C02 par an, et participera ainsi à la mise en œuvre des engagements pris par le Sénégal à la COP 21.

Cap sur l’énergie solaire en Afrique 

Selon le National Solar Power Research Institute (NSPRI), nombre de pays africains bénéficient de 325 jours d’ensoleillement par an et d’une radiation quotidienne comprise entre 4 kWh et 6 kWh par mètre carré. Le potentiel de production d’énergie solaire en Afrique sub-saharienne est l’un des plus importants au monde. La baisse considérable des coûts d’équipement durant ces dernières années constitue un facteur favorable à son développement sur le continent. Cependant, les investissements demeurent encore largement insuffisants pour réaliser ce potentiel, Pour couvrir les importants besoins initiaux en capital, l’accès à des financements de long terme est essentiel. En réponse, Proparco offre aux développeurs privés des financements de long terme en dette et en capital : elle dispose d’une longue expérience dans le financement des énergies renouvelables et fait partie des premières institutions financières à accompagner ces nouvelles énergies sur le continent africain.