• logo linkedin
  • logo email
Signature du projet SG Burkina Faso
Proparco vient de signer un prêt subordonné de 25 millions d'euros qui permettra à la Société Générale Burkina Faso de renforcer durablement ses fonds propres pour continuer à jouer un rôle majeur dans le financement des PME du Burkina-Faso.
Cette signature devrait s’accompagner prochainement de la signature d’une garantie de portefeuille ARIZ.

La Société Générale est le premier partenaire de Proparco au Burkina Faso. Après un premier prêt accordé en 2016 de 15 millions d’euros, ce nouveau financement témoigne de la confiance que Proparco accorde à ce partenaire clé et confirme l’engagement de la SG BF en faveur des petites et moyennes entreprises, témoigne Tanguy Denieul, directeur de l’agence AFD au Burkina Faso qui représentait le Groupe AFD lors de cette signature. Au-delà de ce financement, Proparco accompagne également le déploiement du nouveau dispositif Environnemental et Social du groupe Société Générale au sein de ses filiales africaines et donc de la SG BF. 

Cette nouvelle opération de soutien aux TPE et PME africaines s’inscrit dans l’initiative française Choose Africa mise en œuvre par le Groupe AFD. Avec Choose Africa, Proparco et l’AFD mettent au service des start-up, TPE et PME africaines l’ensemble de ses outils pour les financer et les accompagner aux différents stades de leur développement, et notamment via des partenaires locaux soutenus par le Groupe. 2,5 milliards d’euros seront ainsi dédiés au soutien des entrepreneurs africains d’ici 2022. Au total, ce sont près de 10 000 petites et moyennes entreprises qui bénéficieront de cette initiative.

Une garantie de portefeuille ARIZ devrait également être signée prochainement entre les deux partenaires. Cette garantie permettra à la SG BF d’accroitre ses financements en faveur des TPE et PME du pays. 
Depuis plus de dix ans, ARIZ permet aux institutions financières de partager les risques et encourage ainsi les banques locales à développer leurs activités de prêts accordés aux petites entreprises, souvent perçues comme une clientèle risquée. Grâce à la convention ARIZ, SG BF pourra bénéficier d’une garantie sur les prêts qu’elle octroiera aux TPE et PME. La garantie de portefeuille permettra ainsi à la banque de développer son offre de prêts à destination des petites entreprises qui contribuent au développement économique durable du pays.
Depuis le lancement d’ARIZ, 17 garanties ont été signées par la SG BF, dont 3 garanties individuelles accordées en 2018. 

 

►    En savoir plus sur le dispositif de partage des risques Ariz 
►    En savoir plus sur Choose Africa.

à lire aussi

SGBF

Proparco finance via une dette subordonnée la SGBF, à hauteur de 25 millions de dollars, afin de renforcer durablement ses fonds propres pour accompagner sa stratégie de croissance, notamment en faveur du segment des PMEs burkinabaises.
Pour aider les PMEs burkinabaises à accéder au crédit, Proparco octroie un prêt à la Société Générale du Burkina Faso, SGBF
PBF1018
Burkina Faso
SOCIETE GENERALE BURKINA FASO

La SGBF est la 3ème banque du pays sur l'activité de crédit. Historiquement positionnée sur les grandes entreprises, la banque a développé une offre produit envers les PME -  qui forment l’essentiel du tissu économique local - et le retail. En cohérence avec les fortes ambitions du Groupe (initiative Grow with Africa), la SGBF développe des expertises solides afin d’accompagner efficacement ses clients PME dans le cadre de plusieurs initiatives : PUSH PME, la Maison des Entreprises..

Ce financement en dette subordonnée permettra de renforcer durablement les fonds propres de la SGBF et d’accompagner la stratégie de croissance de la banque, notamment en faveur du segment des PME en cohérence avec la stratégie française de soutien à cette région d’Afrique confrontée à plusieurs défis de développement ainsi qu’avec l’initiative Choose Africa.

L'opération devrait contribuer positivement au développement du tissu économique au Burkina-Faso à travers l’augmentation de l’octroi de crédits aux entreprises du pays. L’opération s’inscrit dans un contexte d’offre de crédit au secteur privé faible et concentrée sur quelques grandes entreprises et secteurs : 6% des PME du pays avaient contracté un prêt auprès d'une banque ou d'une IMF en 2016.
Sur le plan social, le projet pourrait avoir un effet positif sur l’amélioration de la bancarisation dans le pays, où seulement 43% de la population dispose d’un compte bancaire, et la création d’emplois locaux.

17/09/2019
Montant du financement en Euros
25000000
Prêt subordonné de 25 MEUR