Proparco et IFC vont collaborer plus étroitement pour accroitre leur impact sur le développement et accélérer la reprise post-COVID-19

publié le 05 mai 2020
Multi-Pays Etranger
  • logo linkedin
  • logo email
Logos Proparco et IFC
Proparco et IFC, un membre du groupe de la Banque mondiale, ont convenu de collaborer plus étroitement pour favoriser la création de marchés, mobiliser les investissements du secteur privé et soutenir la reprise économique dans les marchés émergents suite à la crise mondiale liée au COVID-19.

Cherchant à répondre à la nécessité d'une action collective accrue entre les institutions de financement du développement, l'accord-cadre de collaboration conjointe (JCFA pour Joint Collaboration Framework Agreement) permettra de tirer profit des forces respectives des différents partenaires afin d’accentuer leur impact sur le développement dans des contextes parmi les plus difficiles au monde.

L'accord porte sur un large éventail d'activités de collaboration, et met l'accent sur trois domaines clés.  Premièrement, il détaille l'approche à adopter pour aider à constituer un vivier de projets bancables et à fort impact afin d’attirer l’attention des investisseurs vers les pays en développement.

Deuxièmement, il encourage une plus grande réciprocité dans les accords de cofinancement de projets et permet à IFC de se joindre à des transactions émanant d'autres partenaires de développement.

Troisièmement, il souligne l'importance des "Principes de financements concessionnels mixtes pour les projets du secteur privé" (“Blended Concessional Finance Principles for Private Sector Projects”), une approche ciblée visant à mélanger les ressources concessionnelles des donateurs et les financements de sources commerciales. Cette approche est considérée comme partie intégrante des activités couvertes par l’accord de coopération signé aujourd’hui.   

« Cet accord représente une nouvelle étape majeure de notre collaboration avec Proparco. Nous nous sommes engagés à travailler conjointement sur les pays les plus fragiles et les moins développés, et nous intensifions le partage de connaissance sur les investissements d’impact. Cet accord nous aidera à élargir notre vivier de projets bancables dans les pays pauvres » a déclaré Philippe Le Houérou, Directeur Général d’IFC.

Grégory Clemente, Directeur Général de Proparco, a ajouté : "Cet accord permettra aux principales institutions de financement du développement de s'appuyer sur leurs forces respectives et de travailler encore plus étroitement ensemble, une nécessité impérieuse en période de crise économique et sociale. Il témoigne également de la force de notre partenariat avec IFC et illustre notre engagement commun à soutenir la contribution fondamentale du secteur privé aux objectifs de développement durable".

En mars, IFC a annoncé qu'elle mettrait à disposition 8 milliards de dollars pour soutenir les entreprises privées et leurs employés touchés par le ralentissement économique provoqué par la propagation du COVID-19. La majeure partie du financement d’IFC est destinée à ses clients dans le secteur financier pour leur permettre de continuer à fournir des fonds de roulement, des financements commerciaux, ainsi que des financements à moyen terme aux entreprises privées qui font face à des perturbations de leur chaine d’approvisionnement La réponse d’IFC aidera également ses clients existants dans les secteurs économiques directement touchés par la pandémie, tels que le tourisme et l'industrie manufacturière, à continuer à payer leurs factures.

De même, Proparco s'engage à contribuer à atténuer l'impact du COVID-19 dans les pays en développement, notamment via un soutien ciblé à ses clients du secteur de la santé dans le cadre de l'initiative française "COVID-19 - Santé en commun". Elle travaille également avec les institutions de financement du développement des pays de l'OCDE pour identifier les mécanismes permettant d’apporter des liquidités au marché, de soutenir les entreprises, de les remettre en activité et de restaurer les opportunités d'emploi.