Proparco, DEG et d’autres investisseurs soutiennent l’entreprenariat féminin au Brésil

publié le 12 Janvier 2024
Brésil
  • logo linkedin
  • logo email
Logo-Sicredi
Proparco soutient Banco Sicredi Cooperativo en lui accordant un prêt de 30 millions de dollars dédiées aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) détenues par des femmes. Cette transaction s’opère dans le cadre d’une syndication de 125 millions de dollars dirigée par DEG ($30 millions) et trois autres investisseurs : Commerzbank, IDB Invest, et Symbiotics.

C’est l’opportunité pour Proparco de renouveler son partenariat avec Banco Cooperativo Sicredi, la plus importante banque coopérative du Brésil (7e institution financière brésilienne) composé de 105 coopératives, réunies en 5 coopératives centrales avec 2 492 agences. En 2021, Proparco avait accordé une première facilité à Sicredi, dans le cadre du mécanisme Friendship Facility, emmenée – déjà – par nos homologues de la DEG.

Historiquement présent dans les régions du Sud et du Centre du Brésil, le réseau Sicredi a connu une croissance importante dans la région du Nord depuis 2020 ce qui favorise l'économie locale (la coopérative est l'unique institution financière dans plus de 200 villes) et promeut l'inclusion financière. La Sicredi a inclus un programme pour les femmes propriétaires d'entreprises dans sa stratégie et encourage l'entrepreneuriat féminin par le biais d'initiatives régionales. À Bahia, le programme "Donas to Negocio" offre aux femmes des produits financiers spécifiques ainsi qu'une formation pour renforcer leurs compétences entrepreneuriales.

Le financement proposé s’inscrit dans le cadre du défi 2X challenge qui vise à réduire les inégalités entre les hommes et les femmes dans l'accès au crédit. Cet engagement, des institutions de financement du développement, mobilise collectivement les investissements du secteur privé sur les marchés des pays en développement afin d’offrir aux femmes un meilleur accès aux opportunités de leadership, à des emplois de qualité, au financement, au soutien aux entreprises, ainsi qu'aux produits et services qui améliorent la participation et l'accès à l'économie.

Les petites et moyennes entreprises (PME) représentent une part importante des entreprises brésiliennes dans tous les segments. Les PME sont à l'origine de 30 % du PIB brésilien, de 72 % des emplois du pays et de 99 % des entreprises. Cependant, une étude récente de la Banque interaméricaine de développement et de l'Association brésilienne de développement a révélé que seuls 30 % des employeurs et 35 % des propriétaires d'entreprises au Brésil sont des femmes. 

Au cours des cinq dernières années, le Brésil a connu une plus grande vitalité en la matière, avec le développement d'organisations soutenant les femmes entrepreneurs, l'intérêt accru des investisseurs pour les femmes entrepreneurs, les campagnes visant à accroître leur visibilité et l'émission d'obligations ciblées pour soutenir les femmes entrepreneurs. Cependant, il existe toujours un décalage entre la demande de capitaux des femmes entrepreneurs en forte croissance et l'offre de produits adaptés.

Cet accord devrait contribuer à la réalisation de quatre objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies : L'égalité des sexes (ODD 5), le travail décent et la croissance économique (ODD 8), l'industrie durable, l'innovation et l'infrastructure résiliente (ODD 9), et le partenariat pour la réalisation des objectifs (ODD 17). De plus, l'utilisation des fonds en fonction du genre correspond bien à la stratégie d'impact de Proparco (troisième axe - réduction des inégalités), qui est aussi partiellement orientée vers les régions pauvres et vise donc à réduire les inégalités géographiques.