• logo linkedin
  • logo email
MoU CalBank
Dans le cadre de "Choose Africa", Proparco et CalBank renforcent leur partenariat

Le Ghana est une priorité majeure pour Proparco et le Groupe AFD, représentant le 2ème pays de la région pour Proparco. Le pays représente environ 20% de l'activité du bureau Afrique de l'Ouest et dispose d'un fort potentiel de développement que la direction régionale de Proparco et l’antenne locale souhaitent renforcer. Jusqu'à présent, Proparco a été actif dans le secteur bancaire où Proparco apporte un soutien financier aux banques dont la priorité est de financer les PME. 
CalBank est l'un des leaders du secteur bancaire ghanéen, elle est considérée comme l'une des banques les plus innovantes du Ghana. Après 29 ans d'activité, CalBank a une solide feuille de route en matière de performance financière et de création de valeur pour les actionnaires. L'objectif de CalBank d'être la première banque numérisée du Ghana, elle a déjà introduit des solutions bancaires électroniques innovantes sur le marché ghanéen.
Proparco et CalBank entretiennent une relation d'affaires de longue date,  depuis que Proparco a accordé son premier prêt senior à Calbank en 1998. Ce partenariat stratégique s'est développé au cours des 21 dernières années grâce à plusieurs prêts seniors, un prêt subordonné et une prise de participation en 2012 pour soutenir l'ambitieuse stratégie de croissance de CalBank. 


Proparco et CalBank reconnaissent le rôle central du secteur privé dans le développement économique du Ghana et, en priorité, le financement des PME. Les deux entités entendent renforcer leur coopération afin de soutenir le développement des entreprises privées ghanéennes et notamment des PME. D'autres domaines de coopération pourront être inclus, dont le financement de la lutte contre le changement climatique, le financement de l'égalité des sexes et l'inclusion financière.
Ce protocole d'accord souligne un partenariat de confiance établi il y a 20 ans grâce à une vision partagée entre les deux institutions et illustre la volonté de Proparco de financer davantage de PME au Ghana. Ce protocole d'accord s'inscrit donc pleinement dans la droite ligne de l'initiative " Choisir l'Afrique " du gouvernement français.

"Choose Africa", l'initiative française pour dynamiser les PME africaines
Les entreprises locales et les start-ups jouent un rôle clé dans la création d'emplois et la stimulation de la croissance économique et de l'innovation en Afrique. Toutefois, l'absence de financement adéquat et approprié reste un obstacle majeur qui entrave les ambitions commerciales des entrepreneurs et leur potentiel de développement. Actuellement, seulement 20% des PME africaines ont accès à un prêt bancaire et 87% des start-ups n'ont accès à aucun financement. « Choose Africa » répond à l'ambition et à l'engagement du Président de la République française, Emmanuel Macron, pris en novembre 2017 à Ouagadougou, de soutenir l'élan entrepreneurial et d'innovation africain.  Le gouvernement français utilise cette initiative pour réaffirmer son soutien aux entreprises africaines et soutenir le développement économique local à travers le continent.


Une initiative portée par l'AFD et Proparco 
Soutenue par le Groupe AFD (Agence Française de Développement et sa filiale de financement du secteur privé, Proparco), cette initiative mobilisera l'ensemble des ressources du Groupe AFD pour apporter un soutien sans précédent aux petites entreprises africaines. L'ensemble des ressources de l'AFD et de Proparco seront mobilisées pour soutenir les entreprises africaines à différents stades de leur développement. 2,5 milliards d'euros seront engagés pour accélérer la croissance des entreprises africaines en Afrique d'ici 2022 : 1 milliard d'euros de prises de participation seront mobilisés pour les start-ups et les MPME africaines et 1,5 milliard d'euros supplémentaires seront également utilisés pour faciliter l'accès au crédit des MPME via un large éventail d'institutions financières locales publiques ou privées (par exemple, institutions de microfinance, banques, sociétés de leasing, etc.)
Au total, 10 000 PME africaines devraient bénéficier de « Choose Africa » et 600 d'entre elles bénéficieront d'un financement par fonds propres.