• logo linkedin
  • logo email
Logo UCB Ltd
L’industrie textile est l’une des principales activités économiques du pays. Pour un bailleur comme Proparco, conditionner ses crédits à l’amélioration des pratiques du secteur représente un levier puissant.

Proparco vient d’accorder une ligne de crédit de 16 millions de dollars à l’United Commercial Bank Ltd (UCBL), la deuxième banque privée du Bangladesh. Ces ressources en devise sur une maturité de 6 ans serviront à financer la construction d’une usine de confection aux standards internationaux en matière environnementale et sociale (E&S) chez l’un des principaux acteurs textile du pays : le groupe DIRD. D’un montant total de plus de 80 millions de dollars, les installations du bâtiment permettront une réduction de 20% de la consommation d’énergie et de 50% de la consommation d’eau, tout en offrant de meilleures conditions de travail aux employés.

Une activité clé pour le Bangladesh mais sous surveillance

Au Bangladesh, le secteur du textile et de l’habillement représente 80% des exportations (21,5 milliards de dollars en 2013) et emploie directement 4 millions de personnes, essentiellement des femmes peu qualifiées. Les acteurs de cette industrie ont ainsi un poids certain dans l’économie locale (ils génèrent 15% du PIB). Mais ils sont aussi très attendus par les autorités locales et la communauté internationale en matière de droit et de sécurité au travail, ou encore de respect de l’environnement. En 2013, l’effondrement d’ateliers de confection (Rana Plaza) a mis en évidence les manquements aux normes internationales dans les usines du Bangladesh. Depuis les partenaires du pays se mobilisent pour faire évoluer les pratiques. Les institutions de financement du développement (DFI) comme la Société financière internationale (SFI) et Proparco ont mis en place des outils de financement dédiés à la mise aux normes E&S des usines textile.
 

Des crédits conditionnés à de meilleures pratiques

Pour Proparco, le financement d’acteurs de l’habillement et du textile, via des lignes bancaires dédiées, représentent un bon moyen pour impacter les pratiques du secteur. Les conventions de financement imposent, en effet, la mise en place de plans d’actions E&S par les clients de la banque partenaire. Pour assurer le suivi de ces engagements, UCBL a mis en place, depuis 2011, une politique d’évaluation et de gestion des risques environnementaux liés aux activités de ses clients. À l’occasion de son partenariat avec Proparco, elle s’est engagée à adapter cette démarche aux normes internationales.

De son côté, le bénéficiaire final de la ligne de crédit, le groupe DIRD se distingue par ses engagements en matière E&S. Il a été, par exemple, certifié « Gold Certificate Compliant » par le groupe indépendant Worldwide Responsible Accredited Production. Il a également reçu une certification LEED Gold, l’une des références mondiales en matière de construction durable à haute performance, pour  projet d’usine cofinancée par Proparco. Celle-ci a également été auditée et approuvée dans le cadre du Bangladesh Accord, un accord juridiquement contraignant entre les donneurs d’ordre du secteur, les syndicats et l’Organisation internationale du travail (OIT), qui permet notamment la réalisation de contrôle sécurité dans les usines et la formation des personnels.

Cette ligne de crédit représente la deuxième intervention de Proparco destinée à soutenir le financement d’acteurs privés responsables dans le secteur de l’habillement et du textile. Fin 2015, Proparco a en effet, accordé une ligne de crédit de 15 millions d’euros à la banque bangladeshi Eastern Bank Limited pour financer des projets d’entreprises textile locales.

Sélectionné en amont, chacun de ses projets a fait l’objet d’un audit, financé sous forme d’assistance technique, sur les aspects E&S et de sécurité qui a abouti à la définition d’un plan d’actions correctives à mettre en œuvre. Le versement du financement de Proparco a été conditionné à la signature de ces plans d’actions par les clients de la banque.

Si cette démarche ne peut pas être systématique pour l’ensemble des appuis de Proparco aux systèmes financiers des pays en développement et émergents, elle montre néanmoins la capacité des équipes de Proparco à imposer le respect des normes internationales en matière E&S, mais aussi de gouvernance, auprès de ses partenaires financiers et de leurs clients.

A propos

UCBL est l’une des plus grandes banques privées au Bangladesh en termes d’actifs. Créée en 1983, elle disposait, fin 2015, d’un réseau de 158 agences et d’un effectif de plus de 3 800 employés. A fin 2015, cette banque universelle présentait un bilan consolidé de 3,8 milliards de dollars (contre 2 Mds USD en 2011). Sa stratégie de croissance repose sur le service aux PME, ainsi qu’aux entreprises du textile et aux projets de green financing.