Dans un contexte de quasi-triplement du trafic régional en 15 ans et de saturation de la capacité de l’aéroport d’Antananarivo, ce prêt s’inscrit dans le cadre d’un effort global de Ravinala Airports pour la réhabilitation et la modernisation des infrastructures des 2 aéroports.

Ce prêt permettra de financer la réhabilitation des infrastructures des aéroports de la capitale du pays et de Nosy Be, sa principale destination touristique. Il permettra notamment la construction d’un nouveau terminal à Antananarivo, la réfection des pistes et la rénovation d’autres infrastructures aéroportuaires.

Ces investissements figuraient parmi les engagements de Ravinala Airports - société concessionnaire des aéroports détenue par Meridiam, Aéroports de Paris Management, Bouygues Bâtiments International et Colas -, pris lors de l’obtention de la concession sur ces 2 aéroports en 2015.

Un enjeu de développement pour le pays

L’augmentation des capacités aéroportuaires joue un rôle majeur dans l’ouverture de l’île au tourisme et aux affaires, vecteurs de création d’emplois et de croissance économique.

Ce projet s’inscrit pleinement dans le mandat de Proparco de soutien du secteur privé dans un projet stratégique, facteur de croissance durable en Afrique. Il envoie également des signaux positifs de retour de l’investissement privé à Madagascar sur des projets de grande envergure nécessitant d’importants investissements.