publié le
01 septembre 2009

Quel équilibre entre soutenabilité financière et enjeux sociaux dans le secteur de la microfinance?

Quelles sont les bonnes pratiques de gestion financière et de gouvernance? Quelles priorités les IMF doivent-elles définir afin de maintenir leur mission sociale?
3.89 Mo (pdf)
téléchargé 0 fois

La vertu fondamentale de la microfinance est d’avoir su démontrer ces dernières années que la mise en place de services financiers réservés aux plus démunis est non seulement possible et nécessaire, mais qu’elle peut être aussi rentable. En effet, en référence au concept de “Bottom of the Pyramid”, introduit par les économistes S.L. Hart et C.K. Prahalad, s’implanter sur les marchés des populations à bas revenus - et les servir - peut être “la plus grande opportunité de l’histoire du commerce” tout en luttant contre la pauvreté. La microfinance semble illustrer parfaitement ce concept. S’il est vrai qu’elle implique un surcoût pour les emprunteurs les
plus pauvres, celui-ci peut être compensé par la rentabilité de l’investissement financé.
pdf : 3.89 Mo
partenaires :
collection :
Revue Secteur Privé & Développement
pages :
33
numéro :
3
disponible aussi en : fr en