Start-up et Numérique

En 2017, 560 millions de dollars ont été investis dans des startups africaines. Si ce montant est en nette augmentation depuis quelques années, il reste très largement inférieur aux investissements réalisés dans le reste du monde.

L’accès au financement reste donc un problème majeur pour les startups africaines, moins de 4% des start-up africaines qui cherchent à se financer y parviennent aujourd'hui.

Ces start-up, souvent créées en réponse à des besoins locaux peu ou pas du tout desservis, sont pourtant génératrices d'emplois et porteuses de nouveaux modèles économiques. Elles constituent de nouveaux et puissants outils de développement pour l'Afrique. La question de leur financement est donc cruciale.
2 hommes travaillant sur le campus d'Andela à Nairobi
Notre ambition: financer les start-up qui contribuent au développement en Afrique.

Un double objectif

Un développeur informatique d'Andela

Un double objectif

Proparco entend jouer un rôle de catalyseur de l’investissement privé en soutenant les startups africaines, en direct ou au travers de Fisea. L’objectif est double :

1/ soutenir des fonds de capital-risque actifs sur le continent, montés par des équipes de qualité à même de faire progresser les sociétés dans lesquels elles investissent. Depuis 2015, 4 fonds pont été soutenus pour un montant de près de 20 millions de dollars. Ils n’auraient pas pu se créer sans les financements d’institutions de développement, qui ont contribué pour plus de 50% au tour de table.

2/ investir en direct dans des startups à fort impact, qui utilisent la technologie pour faire baisser le cout d’accès des biens et des services pour les populations locales et en favorisent ainsi la diffusion. 4 startups ont été soutenues en direct depuis 2016, dont 2 en Afrique..

Une équipe dédiée

Application Lynk

Une équipe dédiée

Depuis 2018, une division dédiée au financement en fonds propres de jeunes sociétés innovantes a été créée au sein du département Investissements de Proparco. Elle se donne pour ambition d’identifier et de financer les meilleurs fonds de capital-risque opérant sur la région, qui partagent nos objectifs de développement.

Aux côtés de fonds de capital-risque, Proparco continuera d’investir dans des startups n’ayant pas encore atteint la rentabilité, mais aux produits et technologies prouvés et réplicables sur l’ensemble du continent. Les secteurs des fintechs (développement de l’inclusion financière et baisse des couts de transaction), de l’énergie (accès à l’énergie solaire), de l’éducation et de la santé seront particulièrement ciblés.

Au-delà son offre de financement, Proparco s’engage également à répondre aux besoins très spécifiques de ces jeunes entreprises en leur proposant un accompagnement technique dédié, dans la mise en place d’un cadre de gestion solide, apte à favoriser et accueillir leur croissance – que cela soit en matière de gouvernance, de gestion, d’innovation ou de responsabilité.

20
millions de dollars investis par Proparco dans des fonds de capital-risque depuis 2015

La revue Secteur Privé & Développement (SP&D) est publication trimestrielle de Proparco dont le but est d’analyser et de comprendre les mécanismes par lesquels le secteur privé peut contribuer au développement des pays du Sud.

Consacrer un numéro de cette revue au capital-risque et à l’univers des start-up en Afrique, c’est s’intéresser à un marché en pleine expansion, en comprendre les éléments constitutifs et évoquer les potentielles externalités négatives qui peuvent en découler. Nous avons ainsi souhaité donner la parole à des experts et des acteurs passionnés qui nous livrent leur expérience.

A la lecture des articles composant ce numéro, revient en fil rouge l’idée que les institutions de financement du développement (DFIs), dont Proparco fait partie, ont incontestablement un rôle crucial à jouer. Pour le Groupe Agence Française de Développement (AFD), cela passe par une complémentarité des interventions. Grâce au travail réalisé en amont par l’AFD pour mettre en place un écosystème propice à l’émergence de start-up (par la création d’incubateurs, d’accélérateurs, etc.), Proparco pourra, de son côté, participer activement au financement de ces futurs champions de la « tech » en Afrique.

 
Carte des projets
Cette carte est uniquement utilisée à titre d’illustration et n'engage pas la responsabilité du groupe AFD
Géographie
Type de financement
Antennes
Filtres

Géographie

Type de financement

  • Accompagnement Technique
  • Prise de Participation

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir l'ensemble des projets
KenyaNigériaOuganda

LES CODEURS DE LA SILICON SAVANNAH

Systèmes autonomes d’énergie solaire ou solutions de paiement mobiles pour usagers non bancarisés, la technologie aide à résoudre un large éventail de problèmes majeurs du développement en Afrique subsaharienne. Un peu partout sur le continent, scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs associent leurs technologies et leurs connaissances pour trouver des solutions adaptées aux besoins des populations et susciter une croissance durable.
 
En savoir plus

Téléchargement

Revue Secteur Privé & Développement

Financer les start-up pour construire les économies de demain en Afrique

Avec près de 560 millions de dollars levés par plus de 120 start-up africaines du secteur des nouvelles technologies, l’année 2017 aura donc enregistré un nouveau record en matiè...
May 2018
Vidéos

Former les ingénieurs localement, la clé de la réussite d'ITG Store au Cameroun

Gabriel Fopa, Fondateur et PDG d'ITG Store au Cameroun, présente les clés du succès d'ITG Store au Cameroun.
Jun 2018
Vidéos

Video - Financer les start up en Afrique, numéro 29 de la revue de Proparco

S’il est encore loin d’atteindre une pénétration semblable à celle du continent américain, de l’Europe ou encore de l’Asie, l’investissement en capital-risque enregistre ...
May 2018
Vidéos

Jumo: la fintech au service des entrepreneurs africains

Start-up basée à Cape Town en Afrique du Sud, JUMO propose à ses clients de souscrire à des prêts et des produits d’épargne depuis leur téléphone portable.
May 2018