• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
CITHA
A l’occasion de la conférence CITHA organisée par Proparco, Horwath HTL et Radisson Hotel Group qui se tient aujourd’hui à Abidjan, Proparco rappelle que financer et accompagner le secteur hôtelier s’inscrit pleinement dans son mandat d’institution financière de développement.

Une offre hôtelière de qualité, en adéquation avec les standards internationaux, permet en effet de développer l’attractivité d’une ville, de dynamiser l’économie locale, via les approvisionnements locaux en fournitures ou en produits alimentaires, de former, notamment les jeunes, aux métiers de l’hôtellerie et du tourisme, et de créer des emplois locaux. Ceux-ci bénéficient prioritairement aux jeunes et aux femmes, notamment pour des postes managériaux.

Il s’agit donc d’un secteur structurant avec un effet d’entrainement sur d’autres secteurs d’activités et des effets vertueux en termes de formations et de création d’emplois. 

En tant qu’institution de développement, le rôle de Proparco est d’accompagner ces projets hôteliers et de les structurer, en complémentarité avec les banques locales.
Proparco accompagne aussi bien des acteurs locaux soutenus par des marques internationales que des groupes régionaux. Nous soutenons prioritairement des projets d’hôtellerie d’affaires en milieu urbain car ils permettent de créer un environnement attractif pour les investisseurs internationaux, tout en répondant à une demande locale.

Grâce à ce secteur, Proparco soutient des projets structurants dans des pays les moins avancés et qui font face à des contextes sécuritaires complexes, comme en Ethiopie ou au Niger.

  •  AU NIGER, DÉVELOPPER LE SECTEUR HÔTELIER A NIAMEY POUR ACCROITRE L’ATTRACTIVITÉ DE LA CAPITALE

En octobre 2017, Proparco a signé un nouveau projet avec le groupe sénégalo-ivoirien Teyliom pour financer la construction d’un hôtel haut de gamme à Niamey sous l’enseigne Noom.

Alors que la ville se prépare à l’accueil du sommet de l’Union Africaine en 2019, Niamey souffre d’un déficit hôtelier important et manque d’une offre hôtelière aux standards internationaux. Ce nouvel hôtel de 140 chambres, dont l’ouverture est prévue au premier semestre 2019, permettra à la ville de disposer d’un complexe hôtelier et de conférence intégré, facilitant l’organisation d’événements d’importance et renforçant l’attractivité de la capitale.

Le prêt de 8,5 millions d’euros octroyé par Proparco permet également d'accélérer le transfert de savoir-faire, d’appuyer la formation des employés et de créer plus de 150 emplois directs. 
En plus de ce prêt, une enveloppe d'accompagnement technique de plus de 15 000 USD a été mise en place par Proparco pour qu’un expert réalise une analyse des normes de construction dans son contexte local afin d’accompagner le groupe Teyliom dans l’atteinte des standards internationaux du secteur 
Après le Noom Hotel Conakry, cet hôtel est le second projet de Proparco aux côtés du groupe Teyliom.

►    En savoir plus sur ce projet

 

  • EN ÉTHIOPIE, UN PRÊT POUR COMBLER LE DÉFICIT D’INFRASTRUCTURES HÔTELIÈRES 

En août 2017, Proparco a accordé un prêt de 15 millions de dollars à ENYI Hotel Hospitality pour la réalisation d’un complexe hôtelier d’affaires à Addis Abeba. 

Dans un contexte de fort dynamisme économique du pays, l’insuffisance de l’offre hôtelière de qualité à Addis Abeba pénalise le développement de la capitale éthiopienne. La construction d’un complexe hôtelier d'affaires haut de gamme permettra d'accueillir une clientèle d’affaires et d’accompagner l’activité touristique.
Cet hôtel de 330 chambres sera exploité sous la marque Pullman, enseigne du groupe AccorHotel. Il permettra de créer des centaines d’emplois, de développer une offre conforme aux meilleurs standards internationaux et de diffuser les meilleures pratiques de l’industrie dans le pays.
Ce projet, première intervention de Proparco en Ethiopie depuis de nombreuses années, a été financé aux côtés de partenaires régionaux et locaux.
Engagée dans l’accompagnement des pratiques environnementales et sociales de ses clients, Proparco s’est également investie en amont du projet pour que le projet devienne éligible à une certification green building (certification EDGE développé par la SFI – Banque Mondiale), attestant des efforts réalisés pour réduire l'empreinte environnementale du projet.

►    En savoir plus sur ce projet

 

  • AU MALI ET AU SÉNÉGAL, ACCOMPAGNER LA 1ERE CHAINE HÔTELIERE D’AFRIQUE DE L’OUEST, LE GROUPE AZALAÏ 

Depuis 2015, Proparco soutient le 1er groupe hôtelier africain de l’UEMOA, le groupe Azalaï. Créé en 1994 par M. Mossadeck Bally, le groupe possède 8 hôtels dans 5 pays de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, et Mali). 

Au Mali, Proparco a accordé en 2015 un prêt de 12,4 millions d’euros pour qu’Azalaï puisse rénover et augmenter la capacité d’accueil du plus prestigieux de ses hôtels, Le Salam (5*), et construire un centre de conférence. Ce projet a ainsi contribué au développement de l’offre hôtelière à Bamako, qui était insuffisante pour répondre à la demande croissante de la clientèle d’affaires régionale. Cet hôtel participe également à créer un environnement des affaires attractif pour les investissements régionaux et internationaux.
Au-delà du prêt, Proparco accompagne également techniquement, à hauteur de180 000€, le groupe Azalaï dans le développement de la 1ère école hôtelière du pays. Cette école hôtelière Chiaka Sidibé permet de former des jeunes aux métiers de l'hôtellerie et ainsi consolider l'emploi des jeunes dans ce secteur. 

►    En savoir plus sur ce projet
►    Voir le reportage sur l’école hôtelière Chiaka Sidibé

Au Sénégal, Proparco a signé en mars 2018 un nouveau prêt de 12,5 millions d’euros en faveur de la Société sénégalaise de promotion hôtelière, filiale sénégalaise du Groupe Azalaï, afin de financer la construction d'Azalaï Hôtel Dakar. Ce nouvel hôtel 4* de plus de 200 chambres et situé dans le quartier Fann, à proximité du centre d’affaires de Dakar permettra de renforcer l’offre hôtelière et l'attractivité de la capitale sénégalaise.
En termes d'engagement climat, le projet prévoit la mise en place de panneaux solaires pour le chauffage de l'eau et l'exploration d'innovation en matière de cogénération et de récupération d'énergie.

►    En savoir plus sur ce projet